Les déblogueurs.tv
Pour commander vos bouquins

Emission : Les coups de coeur des libraires (LCI) 18/02/2015

Les coups de coeur des librairesChaque jeudi, en compagnie de Valérie Expert, Gérard Collard nous présente ses coups de cœur sur LCI dans l’émission « Les coups de cœur des libraires« . Voici sa sélection de l’émission du jeudi 18 février dernier :

 

 

 

Dictionnaire amoureux de ShakespeareDictionnaire amoureux de Shakespeare de François Laroque aux éditions Plon

Grâce à son génie de la poésie et du théâtre, Shakespeare, simple fils de gantier, se sera bâti un monument pour l’éternité. Alors, où trouver les raisons d’un succès qui, loin de se démentir, s’est désormais élargi aux dimensions du monde ? Dans sa passion, sans l’ombre d’un doute. Passion de la poésie et théâtre de la passion. Avec Shakespeare nous gravissons jusqu’au vertige le grand escalier de l’histoire. Avec Shakespeare, le sublime n’est jamais loin dans ces moments pleins de bruit et de fureur où se succèdent et s’entremêlent l’horreur, le pathétique et le rire. Richard III, Hamlet, Macbeth, Falstaff, Cléopâtre n’ont pas fini de nous fasciner, ni la musique de sa langue de nous enchanter… Si d’aucuns semblent persuadés que Shakespeare n’était pas Shakespeare mais Sir Francis Bacon, le comte d’Oxford, ou la reine Élisabeth Ière, libre à eux de continuer à chercher les clés du mystère. Mais nous ne nous détournerons pas ici de l’essentiel. Loin de ces débats d’arrière-garde, l’amoureux comme l’enseignant passionné que je suis de son théâtre et de ses poèmes s’est principalement efforcé au gré de ce vagabondage festif de faire partager son plaisir grâce à la saveur unique que peut procurer une œuvre qui, quatre siècles plus tard, n’a décidément pas pris la moindre ride.

 

 

Will le magnifiqueWill le Magnifique de Stephen Greenblatt et Marie-Anne de Béru aux éditions Flammarion

Qui était Shakespeare ? De l’homme, rien ou presque n’a survécu. Seule l’oeuvre a traversé les siècles. Se pourrait-il qu’elle éclaire une partie de ce mystère que le dramaturge semble avoir délibérément entretenu ? Stephen Greenblatt le croit. Et avec sa tranquille érudition nous en offre une lecture passionnante, la confrontant à l’histoire du XVIe siècle élisabéthain et aux plus récentes découvertes. La voix de Shakespeare est alors si présente, l’Angleterre décrite si vivante qu’elles donnent à l’ouvrage une saveur d’autobiographie. Le monde dans lequel le dramaturge a grandi revit sous nos yeux, les rites et les traditions, les travaux des jours et des saisons, les expériences sensorielles et émotionnelles. On découvre avec étonnement comment s’est forgé l’imaginaire de l’artiste, de quels souvenirs son oeuvre est pétrie, quelles associations d’idées sont à l’origine d’un vers ou d’une scène, comment cet homme, qui a fui sa province natale et le métier de gantier qui lui était promis, a transformé sa vie, sans appui ni héritage, en une incroyable success story. Mais le portrait serait incomplet s’il n’avait pour toile de fond l’Angleterre elle-même, Londres et sa prodigieuse vitalité, coeur d’une nation déchirée par les persécutions religieuses et sur le point de basculer du Moyen Âge vers les Temps modernes, dans cette Renaissance foisonnante que Stephen Greenblatt – les lecteurs de Quattrocento le savent – raconte mieux que personne.

 

 

Viens avec moiViens avec moi de Castle Freeman aux éditions

Un classique immédiat du roman noir américain.  » Un diamant noir, effilé comme une lame, et qui brille d’un éclat sombre.  » The Boston Globe. Dans les fins fonds désolés du Vermont, la jeune Lilian est devenue la cible de Blackway le truand local. Son petit ami a préféré fuir, elle a décidé de rester. Bien résolue à affronter celui qui la harcèle. Alors que le shérif, se révèle impuissant, Lilian se tourne vers un étrange cénacle. Sous la houlette de Whizzer, ancien bûcheron en chaise roulante, quelques originaux de la région se réunissent chaque jour dans une scierie désaffectée pour disserter en sirotant des bières. Devant la détermination de la jeune femme, Whizzer décide de l’aider en lui offrant l’aide de deux anges gardiens peu ordinaires : un vieillard malicieux, Lester, et un jeune garçon, Nate, plus baraqué que futé. Avec eux, Lilian se met à la recherche de Blackway dans les sombres forêts qui entourent la ville. De bars clandestins en repaires de camés, la journée qui s’annonce promet d’être mouvementée, l’affrontement final terrible. Castle Freeman Jr. manie la langue et la narration avec une virtuosité rare, faisant de ce récit intense, qui se déroule sur quelques heures, une lecture inoubliable, aussi terrifiante que drôle. Le portrait qu’il dresse d’un Vermont sauvage et désolé, de la réalité violente et criminelle des régions les plus reculées de l’Amérique, marquera à coup sûr les esprits.

9782355843877

 

 

RandallRandall de Jonathan Gibbs aux éditions Buchet-Chastel

Que ce serait-il passé si Damien Hirst n’avait jamais existé ? Si le jeune artiste britannique le plus célèbre et le plus influent avait été quelqu’un d’autre ? Et s’il avait été plus talentueux, plus provocateur, plus scandaleux et beaucoup, beaucoup plus drôle ?
C’est ce qu’imagine Randall, formidable premier roman campé dans le Londres des années 1990, de la « Cool Britannia », et de l’émergence des « Young British Artists ».
En retraçant la trajectoire de son héros éponyme -un subversif et génial artiste contemporain-, l’intrigue se noue autour de la découverte, par la veuve et le meilleur ami de Randall, des années après sa mort, d’une cache de dessins et peintures pornographiques qui compromettent l’ensemble des acteurs du monde de l’art et de la finance de l’époque. Alors que les deux protagonistes tentent de prendre une décision ¿ que faire de ces brûlots estimés à des millions de dollars et qui révolutionneront sans aucun doute l’histoire de l’art contemporain ? ¿ on suit par flashbacks l’ascension fulgurante de l’artiste, depuis son diplôme d’école d’art jusqu’aux somptueuses expos financées par de richissimes banquiers de la City. C’est une plongée dans un moment clé de l’histoire de l’art, relaté avec humour et cruauté. En toile de fond, la folie financière contemporaine et l’explosion d’une société où ne fait plus sens que ce qui s’achète, et s’achète cher.
L’écriture limpide de Gibbs, son talent à dépeindre les mécanismes complexes qui régissent le rapport de l’art à la vie et au temps qui passe, la tendresse nostalgique avec laquelle il relate les parcours humains, et surtout celui de Randall, évoque la Siri Hudsvedt de Tout ce que j’aimais.
Un premier roman subtil et drôle sur le monde de l’art et de l’argent, campé dans le Londres frénétique des années 1990.

9782283028872

 

 

La femme qui valait trois milliardsLa Femme qui valait trois milliards de Boris Dokmak aux éditions La mécanique générale

À Bruges, le lieutenant Borluut, flic obsessionnel, se refuse à lâcher l’enquête sur la troublante  » momie du canal « . À Los Angeles, Almayer, un privé carburant à l’étherine et aux alcools blancs, se charge de remonter la piste de  » P.H. « , la petite princesse blonde de Beverly Hills que les tabloïds ont oubliée. Entre eux, c’est le carnaval des pourris : narcotrafiquants, mercenaires, jet-setters cocaïnés, flics déglingués, agents corrompus du Secret Service, archéologues déjantés… Leurs routes, entre le désert brûlé du Mexique, la Californie crépusculaire et les neiges ternies de la Grande Russie se croiseront-elles un jour ? Car tous, sans le savoir, courent après la même ombre : la femme qui valait trois milliards. Grande révélation du polar de ces deux dernières années, Boris Dokmak retrouve l’esprit des grands romans noirs de Goodis, de Brautigan et de Jim Thompson. Il est également l’auteur du vertigineux polar ethnographique, Les Amazoniques (2015).

9791095776031

 

 

En attendant BojanglesEn attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.

Celle qui mène le bal, c’est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.

Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.

L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

9782363390639

 

 

BohèmeBohèmes: Les Aventures de l’Art moderne 1900-1930 de Dan Franck aux éditions Livre de Poche

C’était l’époque où Paris était la capitale du monde. Sur les trottoirs de Montmartre et de Montparnasse, entre le Bateau-Lavoir et la Closerie des Lilas, allaient les sublimes trublions qui inventaient l’art moderne et le langage du siècle : Jarry, son hibou et ses revolvers, Picasso, sympathisant anarchiste, Apollinaire, l’érotomane, Modigliani et ses femmes, Max Jacob et ses hommes, Aragon, le flambeur, Soutine, le solitaire, Man Ray, Braque, Matisse, Breton et les autres… Ils venaient de tous les pays. Ils étaient peintres, poètes, sculpteurs, musiciens. Fauves, cubistes, surréalistes, fêtards, amoureux – libres. Pendant trois décennies, ils menèrent le bal des plumes et des pinceaux. Leurs vies sont flamboyantes comme leurs oeuvres. Et leurs oeuvres, belles comme la vie. Ils demeurent à jamais les personnages de leurs propres légendes. Ils furent et restent les héros du temps des Bohèmes : un monde magnifique dont les reflets ne cesseront jamais de nous éclairer.

9782253117940

 

 

LibertadLibertad: Les aventures de l’art moderne 1931-1939 de Dan Franck aux éditions Livre de Poche

Voici une fresque dont les héros s’appellent Malraux, Saint-Exupéry, Prévert, Picasso, Dali, Eluard, Dos Passos, Hemingway, Orwell, Capa… Voici un kaléidoscope d’enthousiasmes et d’illusions tendu entre la montée du fascisme et la guerre d’Espagne, entre la tentation communiste et un désir de révolution sociale, morale, artistique, politique… Voici un livre où l’on passe de l’après-guerre à l’avant-guerre. Du rêve à l’apocalypse. De l’anecdote à la passion et à l’idéologie. L’amour, la légèreté et l’imminence des drames y battent la mesure à un rythme d’enfer… Nous sommes entre Paris, Madrid, Berlin et Moscou, dans une époque qui hésite avec désinvolture entre l’espoir et le chaos… C’est ce chaos que Dan Franck a entrepris de ressusciter dans cette galerie de portraits et d’événements où se réfléchit l’histoire (grande et petite) qui a sculpté notre modernité. Voici le roman vrai d’une génération dont les héros, juchés sur les barricades de l’art et de l’esprit, criaient « Libertad ! ».

9782253117070

 

 

MinuitMinuit de Dan Franck aux éditions Livre de Poche

Il était minuit dans le siècle : de la débâcle de 1940 à la Libération, Dan Franck raconte, avec passion, l’épopée des écrivains, des artistes et des intellectuels sous l’Occupation. Paulhan, Vercors, Sartre et Beauvoir, Camus, Picasso, Aragon et Elsa, Matisse, Desnos, Drieu La Rochelle, Marc Bloch, Mauriac, et bien d’autres, c’est le grand bal de la France qui écrit, peint, filme, joue, publie, collabore, résiste, s’accommode. De Paris à Marseille dans la débandade de l’exode, de Marseille à New York dans les bateaux de l’espoir, des gares de la déportation aux camps de la mort, on partage les destins croisés de cette génération dont l’Histoire a transformé la vie en roman.

Minuit n’est pas une saga d’historien. Ni un bouquin de souvenirs. Ni une somme sociologique. C’est mieux : le roman poignant, noir, au couteau, d’une époque terrible, le livre d’un homme de cœur. François Forestier, Le Nouvel Observateur.

Le grand roman de la vie intellectuelle sous l’Occupation. François Busnel, L’Express.

9782253162124

 

 

Oeuvres complètesOeuvres Completes – Tome 1 – Bret Easton Ellis de Bret Easton Ellis aux éditions Robert Laffont

Auteur d’une oeuvre considérée comme une des plus importantes de la littérature américaine, Bret Easton Ellis fait son entrée dans la collection « Bouquins » qui continue de s’ouvrir, après Jim Harrison, Vladimir Nabokov, V.S. Naipaul, aux grands écrivains contemporains.

Salué comme un Attrape-coeurs moderne, le premier roman de Bret Easton Ellis, Moins que zéro, publié en 1983, lui a valu, à vingt ans, une consécration immédiate. Il est devenu le roman emblématique des années 1980, déclinant tous les thèmes qui continueront d’inspirer son oeuvre : le règne des apparences, l’hypocrisie, le nihilisme d’une époque consumériste, l’incommunicabilité entre les êtres, des vies factices et dépourvues de sens, dont la déréalisation suscite l’anesthésie et la violence. Portrait acide et cru d’une jeunesse désenchantée, Moins que zéro raconte les errances d’un jeune étudiant de la côte Est qui tente de dissiper son mal être dans la recherche incessante de tous les plaisirs, mais auquel ni le sexe, ni l’alcool, ni l’argent n’apportent le bonheur et la puissance escomptés.
Les Lois de l’attraction raconte l’histoire de trois étudiants issus de cette même jeunesse dorée en mal d’elle-même, vaquant d’une dérive à l’autre et dont l’existence tragique se consume de rage et de désespoir, tout comme American Psycho, qui fit scandale aux États-Unis, par son tableau implacable d’une société américaine déshumanisée, ici incarnée par un jeune golden boy de Wall Street, obsédé par l’argent et la réussite, et serial killer performant le reste du temps. Zombies, évocation satirique d’un monde gangréné par le vice et la superficialité, Glamorama, qui reprend la même peinture désabusée de la faune branchée new-yorkaise, Lunar Park, ou l’on retrouve les paradis artificiels et l’atmosphère violente et sulfureuse de ses précédents livres, ici restitués de manière plus autobiographique, enfin Suite(s) impériale(s), prolongement de Moins que zéro qui marque aussi la fin d’un cycle, illustrent le génie romanesque d’un écrivain hors normes, au style précis, glacé et incisif. Son sens de l’observation, de la dérision, de la formule qui bouscule, son humour au vitriol, en font un des narrateurs les plus originaux et les plus puissants d’aujourd’hui.

9782221157886

Vous pouvez commander cette sélection sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com

0


Mots-cléfs associés : Chronique / émission / Gérard Collard / LCI / Les coups de coeur des libraires / livre / télévision / Valérie Expert


Nom ou pseudo (obligatoire)

Email (obligatoire - ne sera pas publié)

Votre site Web

Comptez-vous participer à Saint Maur en poche 2016 les 18 et 19 juin prochain ?

Les autres en pensent quoi?

Loading ... Loading ...

octobre 2017
L M M J V S D
« Juil    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031