Les déblogueurs.tv
Pour commander vos bouquins

Émission : Aux Deux Magots (Sud Radio) 21/05/2017

Deuxième rendez-vous dans le lieu mythique de la vie parisienne Aux Deux Magots pour Valérie Expert et sa bande de chroniqueurs : Yasmina Jaafar, Gilles Ganzman et Gérard Collard. Pour cette quatrième émission du dimanche soir diffusée sur Sud Radio à partir de 19h00, Frédéric Mitterrand était l’invité de ce quatrième numéro…

 

 

Le coup de cœur de Gérard Collard

La tresse de Laetitia Colombani aux éditions Grasset

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

 

Le coup de cœur musical de Yasmina Jaafar

Doolin – Famine
Doolin – Amsterdam

 

Le coup de cœur de Gilles Ganzmann

Vitalii Sediuk

http://www.huffingtonpost.fr/2017/05/15/on-sait-qui-est-lhomme-qui-a-montre-ses-fesses-sur-scene-pendan_a_22087253/

 

Le coups de cœur expo d’Edith

 

Exposition Peintures Michel Mousseau « Jazz et Papiers peints » dans le cadre de l’ouverture du Festival de jazz de Saint-Germain-des-Prés du 11 mai au 22 mai 2017

Lieu : Les Deux Magots

6 Place Saint-Germain-des-Prés

75006 Paris

 

 

Le coup de gueule de Valérie Expert

 

Quand sort la recluse de Fred Vargas aux éditions Flammarion

« – Trois morts, c’est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n’est pas de notre compétence.
– Ce qu’il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J’ai donc rendez-vous demain au Muséum d’Histoire naturelle.
– Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ?
– Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
– Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l’araignée recluse ? »

 

 

Le coup de cœur de Gérard Collard
Louise d’Epinay : De l’ombre aux Lumières de Olivier Marchal aux éditions Sutton

« A tout prendre, je m’aimerais assez comme je suis, si je n’avais souvent été malheureuse par ma faute. » À l’aube de ses trente ans, Louise d’Épinay porte un jugement désabusé sur son existence passée : sur sa vie d’épouse, sa vie de mère, sa vie d’amante, sa vie de femme enfin, plongée à corps perdu dans le Paris des Lumières. Quelle faute pourrait-elle se reprocher ? D’avoir refusé le triste rôle que lui assignait sa famille ? D’avoir lutté pour son émancipation intellectuelle ? D’avoir voulu satisfaire ses ambitions, peut-être ? C’est au contraire pour ces raisons qu’il faut l’aimer, comme l’ont aimée Rousseau, Voltaire, Diderot et tous les grands hommes qui ont vécu auprès d’elle. Par sa quête d’un bonheur personnel, par sa volonté de s’accomplir et de maîtriser son destin, Louise n’était pas de son temps. Elle est du nôtre.

 

Le coup de cœur de Yasmina Jaafar

Exposition « Afriques Capitales »

du 29 mars au 28 mai 2017

Exposition “Afriques Capitales”

Le coup de cœur de Gilles Ganzmann

Les parodies musicales sur Emmanuel Macron

 

Le coup de cœur de Gérard Collard

Je suis le gardien du tombeau vide de Michel Dancoisne-Martineau aux éditions Flammarion

Que se passe-t-il dans la tête d’un garçon de dix-huit ans qui, un jour, quitte tout pour partir à Sainte-Hélène ? Et surtout, qu’est-ce qui le pousse à y rester ? La passion pour le mythe napoléonien ? L’amour de l’aventure ? L’envie de fuite peut-être ? La curiosité des îles ? Une rencontre ? Tout cela et plus encore…

À cinquante ans aujourd’hui, ce gamin devenu homme inclassable, passionné, à la fois conservateur, jardinier et bâtisseur, a construit sa carrière sur ce minuscule bout de terre britannique perdu au milieu de l’Atlantique Sud, îlot mythique dont il est devenu le consul honoraire de France. Sur ce rocher isolé, battu par des vents mauvais et des pluies sans fin, mais qui sait aussi se montrer magnifique, luxuriant, il a beaucoup vu et vécu. De cette prison des antipodes, de ce qui est la dernière résidence de Napoléon, de cet espace où la France maintient une part de son prestige, il raconte tout.

Les drames, le poids du passé, les personnages, les coutumes, le quotidien, la liberté, la vérité d’une population aussi sclérosée, parfois, que sans tabous.

Lui qui a choisi de ressusciter le dernier lieu de vie de Napoléon et de ses compagnons d’exil dévoile son histoire, mais aussi notre Histoire. « Le gardien du tombeau vide » révèle d’une plume magnifique, à la fois poétique, alerte et pleine d’humour, combien son destin, chacun doit le forger. La légende vient après…

 

Invité : Frédéric Mitterrand

Le Pays de l’innocence de Frédéric Mitterrand aux éditions Robert Laffont

 » Mon oncle François, entièrement tourné vers l’action et la conquête du pouvoir, a rarement évoqué son enfance. Elle n’apparaît que par bribes dans les livres qui lui ont été consacrés. On retient généralement qu’elle fut heureuse et qu’il en retira les ressources indispensables pour mener cette carrière éclatante dont même ses contempteurs les plus acharnés reconnaissent l’obstination et la puissance mystérieuse. Mon père, son aîné d’un an, évoquait souvent leurs premières années, avec un réel talent de conteur qui faisait revivre une famille inconnue de moi, des histoires anciennes et un cadre de vie provincial et suranné. En m’appuyant sur le souvenir de ces récits, j’ai cherché à reconstituer l’enfance de François, à partager ses premières affections et ses chagrins, ses émotions et ses ambitions. J’en ai conçu une profonde nostalgie pour ce pays de l’innocence qui fut celui de sa prime jeunesse.  »
Agrémenté d’une centaine de photos inédites, Le Pays de l’innocence reprend, en l’enrichissant, le texte écrit par Frédéric Mitterrand pour son documentaire du même nom, diffusé en 2017 par La Chaîne Parlementaire – Assemblée nationale.

0


Mots-cléfs associés : Aux Daux Magots / Chronique / culture / Gérard Collard / Gilles Ganzmann / livre / radio / Sud Radio / Valérie Expert / Yasmina Jaafar


Nom ou pseudo (obligatoire)

Email (obligatoire - ne sera pas publié)

Votre site Web

Comptez-vous participer à Saint Maur en poche 2018 les 23 et 24 juin prochain ?

Les autres en pensent quoi?

Loading ... Loading ...

décembre 2018
L M M J V S D
« Mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31