Les déblogueurs.tv
Pour commander vos bouquins

Émission : Les coups de cœur des libraires (LCI) 17/09/2015

LCIChaque jeudi, en compagnie de Valérie Expert, Gérard Collard nous présente ses coups de cœur sur LCI dans l’émission « Les coups de cœur des libraires« . Voici sa sélection de l’émission du jeudi 17 septembre dernier :

 

 
Alexis VassilkovAlexis Vassilkov ou la vie tumulteuse du fils de Maupassant de Bernard Prou aux éditions Brouette

À la veille de sa mort, Guy de Maupassant connaît une ultime idylle avec la peintre Lioubov Andréievna Vassilkova. Les tribulations d’Alexis, leur fils irrévélé, le conduisent dans la Russie révolutionnaire. Bientôt le jeune médecin fait partie de l’entourage proche de Staline et se retrouve déporté au goulag de Mirny, en Sibérie, où il est initié à la franc-maçonnerie dans une loge clandestine. Ses engagements, sa bonne fortune, l’appui occulte d’un chamane yakoute et l’amour de la belle Ayami, lui rendent la liberté et la France de son enfance. En 1940, Alexis rejoint la Résistance dans le maquis de Haute-Loire. Les aventures d’Alexis Vassilkov, personnage hors du commun que le dramaturge Fernando Arrabal a qualifié de héros strogoffien, épousent les turbulences du XXème siècle jusque bien après-guerre dans un même souffle épique et picaresque. Un livre qui vous emporte dans un tourbillon de sentiments et qui arrive avec une alchimie rare à mélanger ma passion pour la littérature, l’histoire et les grands espaces désertiques de la Sibérie. – Maupassant et Tolstoï chez Sylain Tesson.

 

 
Georges de La TourGeorges de La Tour de Li-An aux éditions Glénat

Georges de la Tour, peintre et petit bourgeois, est dans la tourmente alors que la cité de Lunéville est assiégée par les troupes de Louis XIII. La guerre de Trente Ans fait rage, aussi prend-il la décision de mettre les siens à l’abri dans la ville de Nancy. Mais plus que la situation politique, c’est sa vie de famille qui le préoccupe. Son propre fils, Étienne, semble avoir un goût modéré pour la peinture et il n’est pas sûr du tout qu’il souhaite prendre sa succession. L’héritage du peintre est incertain, surtout lorsqu’un incendie ravageur survient. La Tour imagine ses tableaux rongés les uns après les autres par le feu qui consume la ville. Que restera-t-il de son œuvre ? Tout ou presque, car l’image des flammes dansantes fait imaginer au maître du clair-obscur de nouveaux effets de lumières pour ses prochains tableaux – La Madeleine à la veilleuse, entre autres.

 

 

Léonard de VinciLéonard de Vinci de Patrick Weber aux éditions Glénat

En 1516, le roi François Ier fait venir de Florence le célèbre peintre Léonard de Vinci. Sur place, le jeune apprenti Lorenzo questionne son maître sur le portrait d’une femme qu’il a entamé. Le génie lui livre différentes versions et Lorenzo décide de mener l’enquête pour percer le mystère de la Joconde.

 

 

 
Histoire de ma vieHistoire de ma vie de Charles Chaplin aux éditions Robert Laffont

Au cours de sa vie, Chaplin a accordé des centaines d’interviews, il a eu de nombreux biographes, mais c’est en écrivant Histoire de ma vie, et en se racontant lui-même, qu’il s’est livré, et a laissé paraître l’homme derrière la légende. L’histoire de ce génie – dont les amis s’appelaient Douglas Fairbanks et Mary Pickford, Enrico Caruso, George Bernard Shaw, Churchill, Gandhi, Einstein, Cocteau et Picasso – est en même temps celle du cinéma américain, de Hollywood, de sa naissance et de son développement extraordinaire. C’est aussi l’histoire d’un homme seul malgré la célébrité, d’un homme qui ne cache rien des vicissitudes de sa vie sentimentale jusqu’à la rencontre avec Oona et le bonheur familial en compagnie de leurs huit enfants. D’un homme enfin dont la vie fut un combat. Combat contre la pauvreté d’abord, combat politique aussi, et, par-dessus tout, combat pour son art. Un des géants qui ont marqué le siècle.

 

 

L'illusion délirante d'être aiméL’illusion délirante d’être aimé de Florence Noiville aux éditions Stock

« Une évidence. Une évidence aussi tangible qu’une pierre au milieu d’un jardin : C. est persuadée que je l’aime, que je l’ai toujours aimée. Comment puis-je faire semblant d’avoir oublié ? ». L’illusion délirante d’être aimé est une maladie, chronique, dangereuse, et parfois mortelle, nommée syndrome de Clérambault, car elle fut découverte par le célèbre psychiatre. C’est aussi un roman implacable, un thriller des sentiments : l’histoire d’une obsession et d’une dépossession. Un amour à perpétuité. Un amour qui ne peut que mal finir. Milan Kundera a dit de ce roman de Florence Noiville : « Ce que dévoile L’Illusion délirante d’être aimé, c’est la présence aussi forte qu’inexplicable de l’amour dans la haine ».

 

 

L_imposteurL’imposteur de Javier Cercas et Elisabeth Beyer aux éditions Actes Sud

En juin 2005, l’histoire d’un paisible nonagénaire barcelonais fait le tour du monde : Enric Marco, le charismatique président de l’Amicale de Mauthausen, qui pendant des décennies a porté la parole des survivants espagnols de l’Holocauste, n’a jamais connu les camps nazis. Et l’Espagne d’affronter sa plus grande imposture, et Javier Cercas sa plus audacieuse création littéraire. Avec une mise en garde à ne pas négliger : « La littérature n’est pas un passe-temps inoffensif mais un danger public. »

 

 

L'exercice de la médecineL’exercice de la médecine de Laurent Seksik aux éditions Flammarion

Léna Kotev, cancérologue à Paris, est issue d’une longue lignée de médecins : Pavel Alexandrovitch exerçait dans la Russie tsariste, Mendel était professeur dans le Berlin des années 1920, Natalia avait été victime de l’affaire du complot des blouses blanches sous Staline. Elle rêve de se soustraire à cette légende familiale mais il n’est pas facile d’échapper à son destin.

 

 

Le HorlaLe Horla d’après l’œuvre de G Maupassant de Guillaume Sorel aux éditions Rue de Sèvres

Le narrateur mène une vie tranquille dans sa maison au bord de la Seine, lorsque d’étranges phénomènes commencent à se produire. Quelqu’un boit la carafe d’eau sur sa table de nuit, des objets disparaissent ou se brisent, une fleur est cueillie par une main invisible… Peu à peu, le narrateur acquiert la certitude qu’un être surnaturel et immatériel vit chez lui, se nourrissant de ses provisions. Pis encore, cet être, qu’il baptise le Horla, a tout pouvoir sur lui, un pouvoir grandissant… Du Horla ou de l’homme, l’un des deux doit périr. Le Horla, comme les contes fantastiques écrits par Maupassant à la fin de sa vie, alors qu’il sombrait dans la folie, joue délicieusement avec nos nerfs en traitant de thèmes très actuels comme l’angoisse, la hantise du suicide et la peur de l’invisible.

 

 

Les beaux étésLes beaux étés – Cap au Sud de Zidrou et Jordi Lafebre aux éditions Dargaud

Cette série ne contient ni bagarres sanguinolentes ni complots internationaux. Elle parle de la vie, la vraie. La vie – jolie – de gens qui, l’année durant travaillent dur pour se payer des vacances d’été. Avec la famille Faldérault, direction les vacances !

Août 1973. Zidrou et Lafebre nous font une place dans la 4L rouge Esterel de la famille Faldérault : entre les parents et les 4 enfants, nous voici en route vers le Midi pour de « beaux étés » ! Chaque année, les mêmes rituels : Pierre, le père, rend ses planches de B.D. en retard, les chansons de vacances, l’étape pique-nique… Un mois pour oublier le quotidien, le couple qui bat de l’aile, Tante Lili malade. Des souvenirs à engranger qui font que la vie est plus belle, des moments précieux pour se rappeler l’essentiel. Cap au sud !

 

 

Les mystères de la Troisième RépubliqueLes mystères de la Troisième République – Complot fasciste de Philippe Richelle aux éditions Glénat

Paris, fin 1937. Albert Devigny et la plupart des activistes de son organisation d’extrême droite sont maintenant sous les verrous. Seul manque à l’appel André Paillol, alias le « Tueur dévot », qui a disparu de la circulation après avoir forcé un barrage de gendarmerie. Alors que l’un de ses adjoints est sur les traces du criminel, le commissaire Franck Peretti mène parallèlement une enquête où l’acronyme SAIC revient régulièrement. Officiellement un centre voué à la documentation industrielle et commerciale ou à l’étude des mouvements politiques, cette « Société anonyme de l’industrie et du commerce » serait en réalité une entreprise fantôme…

 

 

Les mystères de la Quatrième RépubliqueLes mystères de la Quatrième République – Le bel automne des collabos de Philippe Richelle aux éditions Glénat

Printemps 1953. Le commissaire Coste, victime d’un attentat trois ans plus tôt à Marseille, a décidé de rejoindre les effectifs de la police de Paris pour la sécurité de sa famille. Il est envoyé avec l’un de ses adjoints sur une scène de crime près de Coulommiers. Là, sur le sol mouillé d’une aire de repos déserte, gît le corps d’un certain Paul Nouzières, abattu par une balle de calibre 11.43 en pleine poitrine. Homme de lettres, ancien résistant et ex-membre du Parti communiste, Nouzières avait récemment rejoint un parti révolutionnaire dissident aux financements occultes : le MRT. En suivant cette piste, Coste va s’apercevoir que les méthodes crapuleuses de certaines officines de la capitale n’ont rien à envier à celles des pires mafieux de la cité phocéenne…Philippe Richelle et Alfio Buscaglia nous plongent dans une nouvelle enquête du commissaire Coste au cœur des affaires sordides qui émaillent la France de la IVe République, dont les plaies laissées par l’Occupation ont décidément bien du mal à cicatriser.

 

 

Les mystères de la Cinquième RépubliqueLes mystères de la Cinquième République – Les larmes d’Alger de Philippe Richelle aux éditions Glénat

Paris, 15 février 1962. Paul Verne reçoit un appel de sa sœur Monique : leur père a été retrouvé mort, deux balles dans la tête, dans sa villa à Alger. Partisan de l’Algérie française, il a très probablement été tué par des membres du FLN. C’est en tout cas ce que le directeur de la PJ locale dit au commissaire à son arrivée sur le sol algérien. Mais beaucoup de choses restent floues… Alors que le pays est gangréné par la lutte entre les indépendantistes et les nationalistes français, Verne va essayer de découvrir la vérité sur cette affaire. Pour commencer : il doit mettre la main sur son jeune frère André, membre de franges extrémistes de l’OAS, qui est introuvable…Cette nouvelle enquête des Mystères de la Ve République nous emmène sur le sol agité de l’Algérie à la veille de son indépendance, alors que la guerre entre le FLN et l’OAS gronde…

 

 

Place colettePlace Colette de Nathalie Rheims aux éditions Léo Scheer

Après Laissez les cendres s’envoler, Nathalie Rheims explore une partie inédite de sa vie : son premier amour, à l’adolescence, et ses débuts de comédienne au théâtre.

À l’âge de 9 ans, la narratrice de Place Colette est victime d’une erreur de diagnostic qui la cloue sur un lit d’hôpital, le corps prisonnier d’une coquille de plâtre. Au terme de trois années de calvaire, un professeur finit par découvrir la véritable maladie ; il l’opère et la sauve.
La jeune fille a passé ce temps immobile à découvrir la littérature et les textes classiques. Elle voue une passion sans limite au théâtre. Revenue à la vie, elle tourne autour de la Comédie-Française et de la place Colette. Le jour de ses 13 ans, elle entre dans la loge d’un comédien dont elle est tombée amoureuse. Bien qu’il ait trente ans de plus qu’elle, elle lui propose de devenir son cadeau d’anniversaire.
Ce roman, qui aurait pu s’intituler Détournement de majeur, est l’histoire d’une double initiation, à l’amour charnel et à la passion du théâtre. Écrit à la première personne, il est pourtant aux antipodes de ce que l’on qualifie d’autofiction : le mensonge enveloppé dans une rhétorique de vérité. C’est un «roman-vrai», où l’auteur se cherche et finit par faire tomber le masque.

Nathalie Rheims est écrivain. Place Colette est son dix-septième livre.
The Charlie Chaplin ArchivesThe Charlie Chaplin Archives (Ed. bilingue français-anglais) de Paul Duncan aux éditions Taschen

Un an après son arrivée à Hollywood en 1914, Chaplin, né en Grande-Bretagne, est devenu le roi du burlesque aux États-Unis en jouant le vagabond. Au bout de deux ans passés sur les écrans, il a vu sa renommée s’étendre au monde entier -il a été la première star de cinéma internationale- ce qui lui a valu un contrat d’un million de dollars, faisant de lui l’un des hommes les plus riches au monde, avec un contrait à un million de dollars, son propre studio et son groupe de proches collaborateurs. De l’Alaska au Zimbabwe, le chapeau melon, la canne, le pantalon trop grand et les chaussures de clown de son «vagabond» composent la silhouette la plus identifiable au monde
Vous pouvez commander cette sélection sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com

1


Mots-cléfs associés : Chronique / émission / Gérard Collard / LCI / Les coups de coeur des libraires / livre / télévision / Valérie Expert


Ravie de reprendre mes choix de lecture avec vous. Comme toujours, Je suis parfaitement en accord avec votre propos sur certains livres de la rentrée littéraire . Merci pour la fiche complète des livres de l'émission qui j'espère sera suivie .
Encore bravo pour votre émission!

Commentaire de sylbeaumont, dimanche 20 septembre 2015 à 7:15

Nom ou pseudo (obligatoire)

Email (obligatoire - ne sera pas publié)

Votre site Web

Comptez-vous participer à Saint Maur en poche 2018 les 23 et 24 juin prochain ?

Les autres en pensent quoi?

Loading ... Loading ...

décembre 2018
L M M J V S D
« Mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31