Les déblogueurs.tv
Pour commander vos bouquins

Le magazine de la santé

Emission : Le magazine de la santé (France 5) 18/04/2014

Tous les vendredis sur France 5 à partir de 13h40, le libraire Gérard Collard vous présente sa sélection de livres […]

Lire la suite »

1

commentaire

Une famille délicieuse logo

Livre : La chronique de Gérard Collard – Une famille délicieuse

Une famille délicieuse de Willa Marsh et Eric McComber aux éditions Autrement « – Je connais un secret. Elle se […]

Lire la suite »

0

commentaire

Prix Déblogueurs SMEP 14

SMEP : Prix des Déblogueurs 2014 – Nous étions les hommes

Jusqu’au dimanche 15 juin 2014, vous pouvez choisir le prix des Déblogueurs qui sera remis lors de la 6ème édition […]

Lire la suite »

0

commentaire

Emission : Le magazine de la santé (France 5) 18/04/2014

Le magazine de la santéTous les vendredis sur France 5 à partir de 13h40, le libraire Gérard Collard vous présente sa sélection de livres dans Le Magazine de la santé. Vendredi 18 avril 2014, il vous a présenté :

 

Central ParkCentral Park de Guillaume Musso aux éditions XO

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…
… pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.
New York, huit heures du matin.
Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park.
Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.
Impossible ? Et pourtant…
Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence…

Un suspense magistral qui vous happe dès les premières pages pour ne plus vous lâcher.
Deux personnages inoubliables, emportés de surprise en surprise.
Une lecture intense, additive, irrésistible.

La fête de l'insignifianceLa fête de l’insignifiance de Milan Kundera aux éditions Gallimard

Jeter une lumière sur les problèmes les plus sérieux et en même temps ne pas prononcer une seule phrase sérieuse, être fasciné par la réalité du monde contemporain et en même temps éviter tout réalisme, voilà La fête de l’insignifiance. Celui qui connaît les livres précédents de Kundera sait que l’envie d’incorporer dans un roman une part de « non-sérieux » n’est nullement inattendue chez lui. Dans L’Immortalité, Goethe et Hemingway se promènent ensemble pendant plusieurs chapitres, bavardent et s’amusent. Et dans La Lenteur, Véra, la femme de l’auteur, dit à son mari : « Tu m’as souvent dit vouloir écrire un jour un roman où aucun mot ne serait sérieux… je te préviens : fais attention : tes ennemis t’attendent ». Or, au lieu de faire attention, Kundera réalise enfin pleinement son vieux rêve esthétique dans ce roman qu’on peut ainsi voir comme un résumé surprenant de toute son oeuvre. Drôle de résumé. Drôle d’épilogue. Drôle de rire inspiré par notre époque qui est comique parce qu’elle a perdu tout sens de l’humour. Que peut-on encore dire ? Rien. Lisez !

Dieu me détesteDieu me déteste de Hollis Seamon aux éditions de La belle colère

Etat de New York, hôpital Hilltop, Richard Casey aura bientôt 18 ans. Il voudrait faire la fête, draguer et tomber amoureux. Richard sait qu’il ne fêtera jamais ses 19 ans. Il est plus pressé que les autres et pour vivre comme il veut, il lui faut déjouer les pièges de ceux qui préféreraient le voir vivre un peu plus longtemps.

Comment braquer une banque sans perdre son dentierComment braquer une banque sans perdre son dentier de Catharina Ingelman-Sunberg et Hélène Hervieu aux éditions

Märtha, Stina, Anna-Greta, le Génie et le Râteau, 80 ans au compteur, dépérissent dans leur maison de retraite de Stockholm. Une nourriture insipide, un traitement affligeant, des sorties de plus en plus rares et de constantes restrictions : franchement, ils seraient mieux en prison ! Au moins, les détenus ont droit à des promenades quotidiennes. Quand la direction de la résidence décide de réduire le budget « décorations de Noël », la coupe est pleine. Ils ne resteront pas une minute de plus dans ce mouroir. Märtha a une idée géniale : ils vont commettre un délit et faire en sorte d’être condamnés pour s’installer en prison. Un crime qui fera du bruit ! Quant aux bénéfices, ils les redistribueront aux pauvres et aux vieux de ce pays. Si Robin des Bois l’a fait, pourquoi pas eux ? À grand renfort de déambulateurs, la bande part s’installer au Grand Hôtel pour mûrir le casse du siècle. Après tout, quand ils seront riches, cette petite note ne sera qu’une pure formalité à régler. Sauf que… tout ne se passe pas comme prévu. L’aventure s’emballe et notre bande de délinquants plus du tout juvéniles perd littéralement le contrôle. Vivre dans l’illégalité, ça a un prix !

Monsieur ProustMonsieur Proust de Céleste Albaret et Georges Belmont aux éditions Robert Laffont

Céleste Albaret fut la gouvernante et l’unique confidente de Marcel Proust pendant les huit années où il écrivit son chef-d’oeuvre. Elle est d’ailleurs une des clefs du personnage de Françoise dans La Recherche. Jour après jour, elle assista dans sa vie, son travail et son long martyr, ce grand malade génial qui se tua volontairement à la tâche. Après la mort de Proust en 1922, elle a longtemps refusé de livrer ses souvenirs. Puis, à quatre-vingt-deux ans, elle a décidé de rendre ce dernier devoir à celui qui lui disait : « Ce sont vos belles petites mains qui me fermeront les yeux. »

Vous pouvez commander la sélection de Gérard Collard sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com

1


Mots-cléfs associés : Catharina Ingelman-Sunberg / Chronique / Comment braquer une banque sans perdre son dentier / émission / france 5 / Gérard Collard / Hélène Hervieu / Le magazine de la santé / livre / Marina Carrère d'Encausse / Michel Cymes / télévision


Bonjour,

Un grand merci à Gérard pour sa chronique hebdomadaire (et que trop courte!!)
Il nous fait découvrir des livres qui sans lui pourraient passer inaperçus alors que très intéressants.... Je dois vous avouer que depuis que nous écoutons sa chronique, nous ne cessons d'acheter ses recommandations. Mille fois merci à lui et bravo pour son enthousiasme ... enfin un TRES BON LIBRAIRE !!!

Commentaire de marco1944, Vendredi 18 avril 2014 à 1:08

Nom ou pseudo (obligatoire)

Email (obligatoire - ne sera pas publié)

Votre site Web

Jusqu'au 15 juin 2014 choisissez le prix des Déblogueurs qui sera remis lors de la 6ème édition de Saint-Maur en Poche

Les autres en pensent quoi?

Loading ... Loading ...

avril 2014
L Ma Me J V S D
« mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930