Les déblogueurs.tv
Pour commander vos bouquins

Emission : Les coups de coeur des libraires (LCI) 18/10/2012

Chaque jeudi matin, en compagnie de Valérie Expert, Gérard Collard nous présente ses coups de coeur sur LCI dans « On en parle ». Voici sa sélection de l’émission du jeudi 18 octobre dernier :

 

Fête fatale de William Katz aux éditions Presses de la Cité

Pour les quarante ans de son mari, Samantha décide de lui organiser une fête surprise en invitant en secret ses amis d’enfance. Elle découvre alors avec stupeur que tout ce qu’elle croyait savoir du passé de son mari n’est que pure invention. Se sentant en danger avec cet homme qui se révèle être un inconnu, elle demande l’aide de la police

Marcel Proust : l’arche et la colombe Textes de Mireille Naturel, d’après les archives de Patricia Mante-Proust, arrière petite-nièce de Marcel Proust aux éditions Michel Lafon

« Longtemps je me suis couché de bonne heure » : peut-être le plus célèbre incipit de la littérature française, les tout premiers mots d une uvre magistrale que son auteur lui-même n allait pas hésiter à comparer à une cathédrale. À la recherche du temps perdu, l uvre d un homme ; Marcel Proust, l homme d une uvre. Jamais écrivain n avait poussé l introspection et le travail de la mémoire à un tel niveau, gagnant à la faveur de cette quête prodigieuse au goût de petite madeleine une aura quasi mystique pour des générations de lecteurs à travers le monde. uvre à clés, réputée hermétique la fameuse phrase proustienne et pourtant débordante de fantaisies, La Recherche nous invite à percer les mystères de son auteur, ses secrets. On a souvent décrit celui-ci comme un être fébrile, timide à l excès, reclus dans une chambre tapissée de liège : entre fantasmes et témoignages vécus, qui était réellement Marcel Proust ? Le célèbre questionnaire auquel il répondit et qui porte son nom peut-il nous éclairer ? Riche de nombreux documents issus de la collection familiale, d archives nationales, des tiroirs de la célèbre maison de tante Léonie à Illiers-Combray, mais aussi de correspondances, de manuscrits rares ou inédits, de souvenirs retrouvés sur les lieux que Proust a fréquentés et aimés, ce livre qui réunit ces trésors pour la première fois a vocation à célébrer une vie et une époque devenues, par la magie d un style inimitable, une éternité. POUR LES 90 ANS DE SA DISPARITION

Kennedy, Nixon : Les meilleurs ennemis de Georges Ayache aux éditions Perrin

Le héros et le tricheur, l’archange et le bad guy. Ces deux présidents furent, pendant plus de trente ans, les deux visages de l’Amérique. Les années soixante triomphantes incarnées par un Kennedy bronzé, les années de plomb de défaite au Vietnam et du Watergate symbolisées par un Nixon paranoïaque. La réalité est très éloignée de ces raccourcis faciles. Kennedy a beaucoup menti et dissimulé tout au long de sa carrière : sur sa santé, délabrée à un degré difficilement imaginable aujourd’hui ; sur ses qualités d’écrivain, fabriquées de toutes pièces ; sur ses frasques sexuelles, systématiquement occultées ; sur ses accointances, enfin, avec le crime organisé. D’un autre côté, forgée par une intelligentsia revancharde, la légende noire de Nixon fut très excessive. Victime d’un procès en maccarthysme, au moment où les Kennedy étaient beaucoup plus impliqués que lui, on passa sous silence sa vision d’homme d’Etat. La vie politique américaine eut ainsi le héros et l’antihéros, le nanti flamboyant et le méritant besogneux. A leurs débuts, tous deux coexistèrent sans antagonisme majeur et furent un temps bons camarades. La défaite de Nixon, en 1960, fit naître en lui un formidable complexe envers les Kennedy. Ni l’assassinat de John puis de son frère Bobby, ni même sa propre élection à la présidence ne purent en venir à bout. Nixon aura passé l’essentiel de sa carrière à se déterminer par rapport à Kennedy. Et ce dernier aurait-il été tout à fait le même sans son antihéros ? Tel est l’objet de cette biographie croisée, détaillée, vivante, où l’on suit le destin parallèle de ces deux phénomènes.

Un employé modèle de Paul Cleave aux éditions Le livre de Poche

Christchurch, Nouvelle-Zélande. Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d’être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer sanguinaire accusé d’avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu’une de ces femmes n’a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu’il est le Boucher de Christchurch. Contrarié par ce coup du sort, Joe décide de mener sa propre enquête afin de démasquer lui-même le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres. Variation sublime sur le thème du tueur en série, ce roman d’une originalité confondante transfigure tous les clichés du genre et révèle un nouvel auteur, dont on n’a pas fini d’entendre parler.

Un père idéal de Paul Cleave aux éditions du Livre de Poche

Jack Hunter est un bon époux et un père idéal. Un homme bien qui n’a qu’une manie : il assassine les prostituées. Un jour, sous les yeux d’Edward, son fils de neuf ans, Jack, premier serial killer de l’histoire de Christchurch, est arrêté. Vingt ans plus tard, Edward est devenu à son tour un citoyen modèle. Comptable dans un cabinet d’avocats, il a tout fait pour oublier et faire oublier son passé. Mais quand sa femme est assassinée, c’est vers son père, toujours derrière les barreaux, qu’il se tourne. En quelques jours, la vie d’Edward va basculer dans l’horreur. Avec ce thriller glaçant et déroutant, l’auteur d’Un employé modèle impose un style tout à fait nouveau dans l’univers du polar.

Le diable dans la ville blanche de Erik Larson aux éditions LGF

1893 : à l’occasion de l’Exposition universelle de Chicago, l’architecte Daniel H. Burnham est chargé de créer une cité de rêve, la Ville blanche. Dans l’ombre du chantier, H. H. Holmes, un jeune et séduisant médecin, est en réalité l’un des tueurs en série les plus terrifiants de l’histoire du crime. Dans l’hôtel où il attire ses victimes, il a installé une chambre de torture et un four crématoire. Deux cents personnes sans doute, des femmes surtout, n’en réchapperont pas. Un document exceptionnel où l’on constatera, une fois de plus, que la réalité dépasse toujours la fiction.

– Keith Richards : l’album rock d’une vie textes de Bill Milkowski aux éditions Gründ

Rock star ultime et authentique guitar héro, la vie privée de Keith Richards est marquée par sa dépendance à la drogue, la décadence, voire la débauche. Il a été tour à tour emprisonné, hospitalisé et même à deux doigts de mourir à plusieurs reprises, c’est dire ! Et, malgré tout, il reste le dernier survivant d’un rock’n’roll aujourd’hui révolu. Vous avez dit rock ? Keith est le rock. Inébranlable.

Entretien avec Wolfgang A. Mozart de Olivier Bellamy aux éditions Plon

Un jour que Beethoven prenait le thé dans une famille viennoise, on en vint à parler de Mozart. « Quel opéra de Mozart préférez-vous? » Tout le monde attendait Don Giovanni, le plus réputé à l’époque, « La Flûte enchantée », répondit Beethoven qui ajouta, levant les mains au-dessus de la tête et prenant les cieux à témoin : « O Mozart ! ».
Et pourtant, les dix dernières années de la vie viennoise de Mozart ont été particulièrement étranges et tragiques : brillantes au début, pauvres et négligées du public à la fin. Les conditions de ce déclin sont un des grands mystères mozartiens. La correspondance atteste la volte-face du public viennois.
Déjà, en avril 1788, il avait lancé une souscription pour trois nouveaux quintettes à cordes… La même année, c’était aussi l’été des trois plus grandes symphonies du siècle : K 543, K 550 et 551. Les oeuvres de Mozart étaient alors de purs miracles, mais personne à Vienne n’en voulait plus. La plupart des gens trouvaient sa musique trop difficile et pourtant La Flûte enchantée, composée au cours de l’été 1791, populaire et savante à la fois, est pour beaucoup le chef d’oeuvre du compositeur. Il s’agit en tout cas assurément d’une oeuvre testamentaire, ultime opéra achevé quelques semaines avant sa mort par un Mozart à l’acmé de son génie.
C’est dans ce contexte d’intense créativité, mais aussi de fin d’existence, qu’Olivier Bellamy obtient de Mozart une série d’entretiens.

 

Les coups de coeur de Valérie Expert :

– Hopper : Peindre l’attente de Emmanuel Pernoud aux éditions Citadelles & Mazenod

Une grande exposition consacrée à Edward Hopper au Grand Palais du 10 octobre 2012 au 28 janvier 2013. Une thématique originale, l attente, pour comprendre l oeuvre singulière de ce grand artiste américain.

Un ouvrage de 384 pages, 350 illustrations couleur, relié en toile sous jaquette et coffret illustrés. Format : 27 x 32,5 cm.

Dans sa peinture, Edward Hopper (1882-1967) a inlassablement mis en scène une femme, un homme ou un groupe de personnages dans une posture d attente un employé de bureau face à une baie vitrée, une ouvreuse de cinéma inoccupée, un pompiste fixant la route, un couple sur le pas de leur porte, des individus immobiles dans une expectative indéfinie… Ces expressions et gestes en suspens évoquent une thématique dont l histoire de l art connaît de riches et nombreux précédents. À partir de l oeuvre de Hopper et autour d elle, ce livre ouvre une vaste réflexion sur la représentation de l attente en peinture, sans nous priver de références photographiques et cinématographiques car le XXe siècle a perçu dans l attente l un des états les plus emblématiques de l homme moderne.

 

– Champions du rire : Les aventures de Coccinella – Volume 2 de Laurence et Nicolas Van Gysel, Illustr. Fabienne Pierron aux éditions Petite Fripouille

Édouard, la sauterelle, organise pour Coccinella et ses amis un concours de saut. Momo, le ver de terre, s’élance avec sa catapulte, Mimi, l’abeille, avec son élastique, Gaston, l’escargot, avec son trampoline. Quant à Coccinella, elle a trop peur et regarde la compétition avec ses jumelles. Elle voit ses amis un à un rencontrer de façon inattendue Kipic le hérisson qui pique-nique : Splasssh ! Plouuuuf ! Bouuuum ! Tous les participants ont perdu. Coccinella, encouragée par ses amis, surmonte sa peur et s’élance à son tour. Va-t-elle gagner le tournoi ?

 

– La muraille de lave d’Arnaldur Indridason aux éditions Audiolib

Le commissaire Erlendur est parti en vacances sur les lieux de son enfance, il ne donne aucune nouvelle, on a retrouvé sa voiture abandonnée en rase campagne. Mais son équipe continue à travailler. Tandis qu’Elinborg, la fine cuisinière, s’occupe d’une affaire de viol, Sigurdur Oli, le jeune homme moderne formé aux États-Unis, reconnaît par hasard dans la rue l’un des témoins d’une affaire de pédophilie en partie résolue et le suit.
Dans le même temps, un ami lui demande d’aider discrètement un couple de jeunes cadres qui, pratiquant l’échangisme, fait l’objet d’un chantage.
Troublé par son divorce, surveillé de près par sa hiérarchie qui n’apprécie pas ce type d’aide, Sigurdur Oli va aller jusqu’au bout d’une histoire surprenante, révélant la cupidité qui s’est emparée de la société islandaise avec l’expansion mondiale des modèles financiers.
Commencé comme un polar classique, tissant les trames de plusieurs affaires, ce roman montre au lecteur comment, à l’image de la muraille de lave, au pied de laquelle un remous violent engloutit toutes les embarcations qui l’approchent, et surnom donné au siège d’une grande banque à l’architecture sombre et aux pratiques discutables, l’impudeur de l’amour de l’argent peut entraîner dans son tourbillon la perte de tout critère moral.

 

– L’Âme du monde de Frédéric Lenoir aux éditions Audiolib

Pressentant l imminence d un cataclysme planétaire, sept sages venus des quatre coins du monde se réunissent à Toulanka, monastère perdu des montagnes tibétaines, pour transmettre à Tenzin et Natina, deux jeunes adolescents, les clés de la sagesse universelle. Au-delà des divergences culturelles et historiques de leurs traditions respectives, ils s appuient sur leur expérience personnelle et se savent inspirés par ce que les philosophes de l Antiquité appellent l Âme du monde : la force bienveillante qui maintient l harmonie de l univers.
Leur message répond aux questions essentielles : quel est le sens de mon existence ? Comment réussir ma vie et être heureux ? Comment harmoniser les exigences de mon corps et celles de mon esprit ? Comment apprendre à me connaître et à réaliser mon potentiel créatif ? Comment passer de la peur à l amour et contribuer à la transformation du monde ?
Loin des croyances dogmatiques, ils ouvrent le chemin simple et concret d un humanisme spirituel qui aide à vivre.
À la suite de son Petit traité de vie intérieure, Frédéric Lenoir transmet ses connaissances philosophiques et spirituelles à travers un conte initiatique lumineux qui touche le c ur autant que l intelligence.

 

– Les enfants des Justes de Christian Signol aux éditions Audiolib

En 1942, dans le département de la Dordogne, la ligne de démarcation croise le cours de l’Isle. La ferme des Laborie est à deux pas de la rivière et Virgile, n’écoutant que son coeur, ne refuse jamais sa barque à ceux qui tentent de passer en zone libre. Lorsqu’on propose à Virgile et à Victoria qui n’ont jamais pu avoir d’enfants, de cacher Sarah et Elie, deux gamins juifs perdus dans la tourmente, ils accueillent les petits réfugiés comme un don du ciel. Au fil des jours, malgré les trahisons, les dénonciations, les contrôles incessants, la Résistance s’organise dans le Périgord jusqu’aux reflux des troupes allemandes dans le sang et la terreur.
Avec une sensibilité, une justesse de ton qui bouleversent, Christian Signol évoque cette période douloureuse de l’Histoire où, comme les Laborie, de nombreux Français n’hésitèrent pas à mettre leur vie en jeu avec la simple certitude d’accomplir leur devoir de citoyen, d’être humain. Ce roman auquel l’auteur tient tant est un superbe hommage à la mémoire de ces Justes qu’on ne peut oublier.

– Les joyaux du paradis + sortie simultanée du livre de Donna Leon chez Calmann Lévy

Une enquête magistrale menée dans la Venise actuelle mêlant brillamment musique et suspens, fiction et réalité.

Caterina Pellegrini, musicologue italienne enseignant à Manchester, accepte avec joie un poste de documentaliste au sein d’une Fondation à Venise. Contre toute attente, la place n’est pas de tout repos. Deux cousins se disputent l’héritage d’un ancêtre dont la succession serait tranchée par de vieux documents auxquels seule Caterina a accès. Le fameux ancêtre, compositeur baroque et diplomate, remplissait des missions cruciales auprès des cours allemandes pour le Saint-Siège.
À mesure que Caterina se passionne pour la biographie de cet homme, elle soulève un mystère : le musicien espion aurait-il trempé dans la plus grave affaire de meurtre de son temps ?

Donna Leon et Cécilia Bartoli ont décidé de remettre à l’honneur un génie de la musique baroque, Agostino Steffani. La collaboration de ces deux femmes est un événement international : le roman Les Joyaux du paradis et le disque Mission (Decca) sortent simultanément dans le monde entier.

 

– La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker aux éditions de Fallois

À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici
quelques mois.
Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman
à succès ?
Sous ses airs de thriller à l’américaine, La Vérité sur l’Affaire
Harry Quebert est une réflexion sur ll’Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.

 

– Le Paris de Céline de Patrick Buisson, présenté par Lorànt Deutsch aux éditions Albin Michel

Infatigable arpenteur de la ville lumière, passager clandestin de ses mondes souterrains, Céline est un romancier de la modernité urbaine. Cet album part à la découverte de « son » Paris : au Passage Choiseul, la Belle époque s’offre en spectacle au jeune Louis-Ferdinand… A Clichy, la banlieue « paillasson » aux portes de la capitale, le docteur Destouches fait son premier voyage au bout de la misère… A Montmartre, poulbots, peintres, écrivains et comédiens sont le théâtre d’inspiration de Céline… A Meudon, enfin, l’écrivain maudit se retranche à la villa Maïtou avec son perroquet et ses chiens, tel un clochard misanthrope… L’historien Patrick Buisson, auteur du documentaire Paris Céline, et le comédien Lorànt Deutsch retracent les parcours insolites d’un des plus grands écrivains du XXe siècle. Des images rares ou inédites, des vues contemporaines, des anecdotes surprenantes et des citations choisies font revivre tout un Paris disparu, ses figures, ses décors, ses personnages et son langage.

 

– Véro trouve tout de Véronique de Villèle aux éditions Les guides du chêne

Á travers ce livre, Véronique de Villèle revient à sa première passion : rendre service et répondre aux demandes les plus originales ! Le parfum sur mesure, la moto taxi idéale, le réparateur de stylos, le kiné formidable, le cours de self défense indispensable, la parapharmacie discount, le petit restaurant bio et bon, les meilleurs produits asiatiques, la poissonnerie la plus fraîche de Paris, la meilleure cuisinière de blanquette, les frites les plus croustillantes, les tartes aux fruits de saison, la couturière la plus rapide, où pratiquer la pétanque, le coach pro, les bons clubs de gym, se faire livrer du bois pas cher, le jardinier compétent et imaginatif, et tant d’autres …. C’est un livre qui se déguste sous le manteau tant il est précieux. La bonne humeur de Véronique et sa générosité sont communicatives. Suivez-là !

 

Vous pouvez commander tous ces livres sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com

0


Mots-cléfs associés : Chronique / émission / Gérard Collard / LCI / Les coups de coeur des libraires / livre / télévision / Valérie Expert


Nom ou pseudo (obligatoire)

Email (obligatoire - ne sera pas publié)

Votre site Web

Comptez-vous participer à Saint Maur en poche 2016 les 18 et 19 juin prochain ?

Les autres en pensent quoi?

Loading ... Loading ...

septembre 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930